Association des Urgences de Morlaix

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 17 mars 2019

Retour sur la 22ème journée du CMUB

CMUB 2019

La 22ème journée du Collège de Médecine d'Urgence de Bretagne (CMUB) s'est donc déroulée vendredi 15 mars à l'espace Le Kerisnel à Saint Pol de Léon. Si la météo n'était pas vraiment au rendez-vous, la qualité des intervenants et le nombre de congressistes (150 personnes) ont fait de cet évènement une réussite.

CMUB 2019CMUB 2019

Le programme avait débuté par une présentation de la gestion des situations sanitaires exceptionnelles par Pierick Bergeran de la Direction Générale de la Santé, suivi de la déclinaison à l'échelle régionale par Gwenaelle Conan de l'ARS Bretagne et enfin son application à l'échelon local d'un établissement de santé par Xavier Azur, Xavier Hamon et Hélène Bouteiller.

CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019

Suivait une réflexion très intéressante de François Braun sur les numéros d'urgence en France. Pierre Yves Gueugniaud a ensuite parlé de la prise en charge des arrêts cardiaques et des dernières nouveautés concernant notamment les techniques de circulation extra-corporelles par ECMO en pré-hospitalier. Romain Didier est ensuite venu nous parler de la place de la coronarographie post arrêt cardiaque et des critères qui doivent nous conduire à proposer cet examen en urgence.

CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019 CMUB 2019

La venue surprise de Cléopatre Darleux, gardienne du Brest Bretagne Handball (BBH) et de l'équipe de France, donnait une petite touche "people" au repas.

CMUB 2019cléopatre & Noureddine

La conférence reprenait justement avec une thématique consacrée à la traumatologie du sportif. Yannick Guillodo rappelait les principes de la prise en charge des entorses de cheville, motif très fréquent de consultation aux urgences, suivi d'une présentation sur l'intérêt de l'échographie ostéo-articulaire en traumatologie d'urgence. Françoise Duquesne prenait ensuite la parole pour partager son expérience de médecin du BBH aux côtés de Cléopatre Darleux, nous rappelant que la vie quotidienne d'une sportive de haut niveau est tout sauf un long fleuve tranquille...

CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019

La conférence se poursuivait par une présentation d'Olivier Picot, infirmier aux urgences de l'hôpital Cochin, consacrée à la nouvelle grille de triage de la SFMU, baptisée la FRENCH! Nathalie Morio et Elise Payelle présentaient ensuite l'organisation de la prise en charge des patient en soins palliatifs sur le territoire Brestois et venaient nous rappeler qu'un patient en fin de vie a aussi le droit d'être soigné aux urgences. Enfin Anne Renault venait clôturer ce thème consacré à la communication en nous rappelant qu'un bon soignant doit savoir écouter et analyser ce que disent les patients et parfois aussi ce qu'ils ne disent pas mais qui transparait dans leurs attitudes.

CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019CMUB 2019

Michel Vobmann, dit Mimiche, fondateur de l'association Rêves de Clown, prenait alors la parole pour présenter cette belle initiative qui accompagne les enfants (mais aussi les personnes âgées) depuis près de 20 ans aux côtés des équipes soignantes des services de pédiatrie , de gériatrie et d'urgence d'une dizaine d'hôpitaux bretons. C'est alors que débutait le Coquette Show, dont la présence venait illuminer l'amphithéâtre du Kerisnel, tel un petit prince tombé du ciel.

Coquette showCoquette showcoquette showCoquette show

Il était temps de clôturer cette belle journée par une présentation des travaux de thèse de 3 jeunes urgentistes Brestois, Ewen Jezequel, Bastien Janez (qui avait oublié son diaporama!) et Lorraine Mabon qui décroche le stéthoscope d'or avec sa thèse sur la traumatologie pédiatrique.

CMUB 2019CMUB 2019

En marge du congrès étaient organisé des ateliers pratiques. Vous avez été nombreux à venir vous former à l'échographie cardiaque auprès de Gwenaël Prat (avec un simulateur spécialement installé par la société Twin Medical), ou encore à l'échographie ostéo-articulaire auprès de Simplice Pina-Silas et Romain Morgant, ou à la VNI aux côtés de Montaine Lefèvre. Quant à Anne Renault et Coquette, elles animaient chacune un atelier sur la communication, avec une approche différente mais complémentaire. Merci à toutes celles et ceux qui ont animé ces ateliers avec passion.

MonAtelier écho cardiaqueatelier écho ostéoarticulaireAtelier écho ostéoarticulaire

Ci-dessous les présentations qui ont été exposées lors de cette 22ème journée du CMUB:

  1. Les numéros d'urgence en France (François Braun - Metz): Numéro d'Urgence 112
  2. Arrêt Cardiaque, les premiers instants (Pierre-Yves Gneugniaud - Lyon): Arrêt Cardiaque en 2019
  3. Place de la coronarographie post ACR (Romain Didier - Brest): Coro post ACR
  4. Le centre de crise sanitaire CORRUSS (Pierick Bergeran - Paris): CORRUSS
  5. Le plan blanc (Xavier Azur ; Xavier Hamon. -Brest / Landerneau): Plan Blanc
  6. Entorse de cheville (Yannick Guillodo - Brest): Entorse de cheville
  7. Echographie ostéo-articulaire (Yannick Guillodo - Brest):Echo ostéo-articulaire
  8. FRENCH, la nouvelle grille de triage (O Picot - Paris): FRENCH grille de triage
  9. Communication, compétence émotionnelle (Anne Renault - Brest): Relation de soin aux urgences
  10. Soins palliatifs aux urgences (Nathalie Morio ; Elise Payelle - Brest): Soins palliatifs aux urgences

dimanche 16 décembre 2018

Rendez-vous à St Pol de Léon le 15 mars prochain pour le 22ème congrès du CMUB

affiche CMUB St Pol 2019

Dans quelques jours, se tiendra au Kerisnel à St Pol de Léon, le 22ème congrès du Collège de Médecine d'Urgence de Bretagne (CMUB). Ce rendez-vous annuel regroupe l'ensemble des acteurs de l'urgence des 4 départements Bretons. Cette année, c'est le groupement hospitalier du territoire Brest-Landerneau-Morlaix qui a été chargé d'organiser cet évènement. Le programme scientifique de cette future journée abordera des thèmes aussi variés que les situations sanitaires exceptionnelles, l'arrêt cardiaque, la traumatologie du sport ou la relation de soin aux urgences. A l'image du congrès de Quimper le 13 septembre dernier, cette journée se veut autant ouverte aux médecins qu'aux paramédicaux.
Plusieurs ateliers seront organisés en parallèle de la journée scientifique, permettant de vous perfectionner dans l'échographie cardiaque (avec en particulier un simulateur d'échocardiographie), dans l'échographie ostéo-articulaire, dans l'usage de la VNI et dans la communication et la relation de soin en situation d'urgence.

Vous trouverez ci-dessous le programme de cette journée qui s'annonce déjà passionnante: Programme CMUB St Pol 15/03/19

Programme des ateliers pratiques du CMUB 2019:Ateliers pratiques CMUB St Pol 15/03/19

Bulletin d'inscription à télécharger et à remettre à l'accueil le jour du congrès: Bulletin d'inscription CMUB 2019

Pour plus de renseignements vous pouvez nous contacter par mail à l'adresse suivante: cmub2019@gmail.com

vendredi 14 décembre 2018

Les vertiges: une nouvelle évaluation des pratiques professionnelles aux urgences du CHPM

VertigoA l'initiative du Docteur Laure Gibier, le service des urgences et le service d'ORL vont bientôt lancer une nouvelle évaluation des pratiques professionnelles consacrée à la prise en charge des vertiges aux urgences. Ce motif de consultation est en effet assez fréquent aux urgences et sa prise en charge n'est pas sans poser de problème. En effet la distinction entre un vertige d'origine périphérique (VPPB, Ménière, Névrite vestibulaire) et d'organe centrale (essentiellement les AVC ischémiques) n'est pas toujours facile.
Dans l'attente de la mise en place de cette EPP, vous trouverez ci-dessus une vidéo de Peter Johns qui montre trois tests cliniques qui peuvent aider à différencier une atteinte centrale d'une atteinte périphérique. Vous trouverez également ci-dessous la présentation de Laure à la réunion du 6 décembre dernier ainsi que quelques articles scientifiques (en anglais) sur ce sujet passionnant. Vous pouvez également consulter l'article publié sur ce blog le 6 juillet 2016:/post/2016/07/06/Mise-au-point-sur-...
Bonne lecture et bonne EPP.

Vertigo algorithme

Présentation Vertiges par Laure Gibier: Les vertiges par Laure Gibier
Algorithme à utiliser en cas de vertiges: Algorithme vertiges

Article sur les vertiges dans l'AVC: Article stroke in acute dizziness
Article sur l'imagerie IRM en cas de vertiges: Article IRM in stroke for acute dizziness
Article sur le Head Impulse Nystagmus Test: Article sur le Head Impulse Nystagmus Test Article sur une méthode diagnostique en cas de vertiges: Article sur le diagnostic des vertiges

vendredi 9 novembre 2018

Le CHPM bientôt partenaire d'un hôpital au Vietnam

Signature de la convention
Cela faisait plusieurs mois que ce projet était en gestation. Après une première visite d'une école de formation para-médicale et d'un hôpital dans la province de Dong Thap au sud du Viêt-Nam, une convention de partenariat vient d'être signée entre l'hôpital de Morlaix, l'école de santé de Dong Thap et l'hôpital général de Cao Lanh. Cette convention va permettre de débuter un programme de formation des infirmières et des médecins de cet hôpital de 1000 lits, soit à peu près la taille de l'hôpital de Morlaix. Ce programme s'étalera sur deux années de 2019 à 2020 à raison de deux missions annuelles, et impliquera essentiellement le service des urgences et le service de réanimation du CHPM. D'autres spécialités pourront être sollicitées selon les besoins de nos collègues Vietnamiens.

Ce projet est soutenu par deux associations franco-vietnamiennes qui ont une expertise depuis plusieurs années au Vietnam. Il s'agit de l'Afravietmur (Association Franco-Vietnamienne de Médecine d'Urgence et Réanimation) et de l'association ALYT spécialisée dans la formation paramédicale. Cette collaboration est une opportunité pour le CHPM de s'ouvrir à l'international et pour son personnel de découvrir un contexte de travail assez différent de son quotidien. A terme, elle pourrait déboucher sur des échanges dans les deux sens avec des professionnels Vietnamiens qui pourraient aussi venir au CHPM pour découvrir notre façon de travailler.
Visite de l'équipe des urgencesL'équipe des urgences Hôpital de Cao LanhEntrée des urgencesService de réanimationservice de réanimation

Présentation du projet faite lors de la CME du 26 juin dernier: Présentation du projet Morlaix-Dong Thap

Lien vers le blog de l'Afravietmur: http://blog.afravietmur.com

samedi 6 octobre 2018

Arrêt cardiaque de l'enfant et du nourrisson

RCP nourrissonContrairement à celui de l'adulte, l'arrêt cardiaque de l'enfant et du nourrisson survient le plus souvent suite à une hypoxie tissulaire (noyade, obstruction des voies aériennes). Les recommandations concernant la prise en charge initiale d'un arrêt cardiaque chez l'enfant diffèrent donc de celle de l'adulte.
Il est ainsi recommandé de réaliser 5 insufflations initiales (au bouche à bouche ou mieux au BAVU) avant de débuter la réanimation cardio-pulmonaire. Cette RCP doit se faire selon une séquence de 15/2 (15 compressions thoraciques et 2 insufflations) en présence de 2 sauveteurs.
La place du défibrillateur est moins déterminante que chez l'adulte, étant donné la rareté des rythmes choquables (FV ou TV) chez l'enfant. En présence d'une TV ou d'une FV, il faut disposer d'un défibrillateur avec réducteur d'intensité + électrodes pédiatriques et délivrer un choc de 4 joules/Kg.
En ce qui concerne les drogues, comme chez l'adulte, c'est l'Adrénaline à la dose de 10 gamma/Kg (0, 01mg/Kg) qui doit être administrée souvent en intra-osseux faute de disposer d'une voie veineuse périphérique immédiatement. Cette posologie nécessite une dilution de l'Adrénaline à 1mg dans 9ml de NaCl (soit 0,1mg/ml) et des injections de 0,1ml/Kg de poids. En dessous de 10Kgs de poids il faut donc utiliser une seringue à insuline graduée de 0,1 en 0,1ml. L'intubation se fera préférentiellement par voie oro-trachéale avec une sonde à ballonet adaptée à l'âge de l'enfant selon la formule (Age/4 + 3,5). Pour les nourrissons de moins de 2 an, la taille varie de 3 à 4 selon l'âge et le poids.

Ci-joint une présentation concernant l'arrêt cardiaque de l'enfant et du nourrisson ainsi qu'un article récent sur la mort inattendue du nourrisson paru en mai 2018.


Vous pouvez également visionner cette vidéo Youtube sur la réanimation d'un nourrisson dans un service de pédiatrie (Sorbonne Université): https://www.youtube.com/watch?time_...

Afin de maintenir vos compétences, inscrivez-vous aux prochaines formations "simulation in situ" sur la réanimation pédiatrique proposées tous les ans par le CHEM

mercredi 30 mai 2018

Le point sur les douleurs thoraciques aux urgences par le Dr Camenen

DT
Ci-joint un diaporama qui reprends les principales causes de douleurs thoraciques vues aux urgences à travers quelques cas cliniques. La règle de base étant d'envisager "le pire" avant de conclure à une origine pariétale si les examen complémentaires reviennent tous normaux. Bonne lecture.

Douleur thoracique aux urgences

mardi 29 mai 2018

The T2E congress 2018: le point sur la maladie thromboembolique aux urgences

T2E congress posterLes 24 et 25 mai se tenait le T2E congress, consacré aux urgences traumatiques et médicales de la personne âgée. Organisé à la faculté de médecine de la Sorbonne près de l'hôpital de la Pitié Salpétrière, ce congrès a comme particularité de rassembler des urgentistes, des chirurgiens et des gériatres pour aborder des thèmes d'urgence plus particulièrement axés sur la personne âgée.
Je vous résume ici les principaux messages concernant la maladie thromboembolique avec en particulier les questions concernant la prévention des TVP aux urgences en cas de traumatisme mineur du membre inférieur, la question du traitement (ou non) des TVP sous-poplité, ainsi que la conduite à tenir devant une embolie pulmonaire grave. Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger la présentation.

Maladie thromboembolique aux urgences

mercredi 23 mai 2018

Du Coiffeur au Docteur il n'y a qu'un pas...

You are under (cardiac) arrest
Un homme de 59 ans va chez son coiffeur mais devant l'apparition d'une douleur thoracique, préfère interrompre la coupe et traverser la rue pour consulter son médecin traitant, qui par chance se trouve juste en face. La suite vous est racontée par notre interne Camille...

Douleur thoracique chez le coiffeur

dimanche 11 mars 2018

Le coup de coeur de la semaine

Une femme de 57 ans, sans antécédent particulier en dehors d'un asthme peu sévère, est prise en charge par le SMUR pour une difficulté respiratoire brutale. A l'arrivée de l'équipe médicale à son domicile, Mme M. nous signale que c'est en apprenant le décès d'une très bonne amie qu'elle a subitement senti un "blocage" respiratoire avec sensation de gène dans la poitrine. L'auscultation pulmonaire retrouve quelques discrets râles sibilants chez cette patiente asthmatique. La patiente reçoit alors un aérosol de Bricanyl et est transportée vers le service des urgences avec un diagnostique de crise d'asthme déclenchée par un choc émotionnel.
A son arrivée aux urgences, on constate que son pouls est irrégulier vers 90/min, ce que vient confirmer l'ECG qui montre rythme irrégulier en rapport avec une fibrillation auriculaire. Il n'y a pas de trouble de repolarisation ni de signe d'hypertrophie ventriculaire. Par ailleurs on ne note pas de trouble de conduction intra-ventriculaire, ni de S1Q3.
ECG de Mme M.
La radiographie pulmonaire ne montre pas de pneumothorax et la silhouette cardio-médiastinale est normale. Il n'existe pas d'image pulmonaire anormale.
Radio Pulmonaire
Un bilan biologique à visée cardiaque est demandé devant cette arythmie par fibrillation auriculaire. La troponine revient élevée à 299ng/L (N<14) alors que les NTproBNP sont normaux à 126 (N<800).
Devant ce tableau cardiaque brutal, une échographie cardiaque est réalisée. Celle-ci retrouve une hypokinésie franche et globale du ventricule gauche (VG), sans hypertrophie pariétale, épargnant seulement sa base qui se contracte normalement. Le VG a ainsi un aspect balloné quasi immobile à son apex . Le ventricule droit n'apparait pas dilaté avec une relative bonne contractibilité. Il n'y a pas d'épanchement péricardique et la veine cave inférieure est de taille normale avec une bonne variabilité inspiratoire.

Dans ce contexte de choc émotionnel intense suivi d'une gène thoracique (même si celle-ci est décrite comme un blocage respiratoire par la patiente), le diagnostique de syndrome de Tako Tsubo est alors posé. La patiente va bénéficier d'une coronarographie lendemain qui, en toute logique, ne devrait pas retrouver de lésion coronaire.

Décrit pour la première fois au début des années 90, cette cardiomyopathie aigue est due à une décharge catécholaminergique brutale souvent à l'occasion d'un stress émotionnel intense (annonce d'un deuil, rupture sentimentale). Encore appelé syndrome du coeur brisé, ou plus scientifiquement syndrome de ballonisation apicale du ventricule gauche, il touche préférentiellement les femmes ménopausées. La présentation clinique peut simuler un syndrome coronarien aigu qu'il faut évoquer systématiquement, le diagnostique ne pouvant être écarté qu'une fois la coronarographie éffectuée (celle-ci ne retrouvant pas de sténose coronaire).

Pour aller plus loin dans la connaissance de ce syndrome de Tako Tusbo:

jeudi 23 novembre 2017

Mise au point sur les plaies de la main

anatomie mainLes plaies de la main sont fréquentes aux urgences, allant d'une simple effraction cutanée superficielle jusqu'à l'amputation complète d'un doigt. La difficulté pour le médecin urgentiste étant de faire la part des choses entre une plaie simple pouvant être suturée aux urgences et une plaie nécessitant une exploration au bloc opératoire. Le Docteur Anne Sophie Le Sant nous présente ici une mise au point sur ce thème en insistant sur l'exploration minutieuse de toute plaie à l'aide notamment d'un examen clinique précis et complet. Au moindre doute il faudra confier le patient au chirurgien pour une exploration plus détaillée, la plupart du temps réalisée au bloc opératoire dans de bonnes conditions. Une attention toute particulière doit être portée aux plaies de la face palmaire dont l'examen et l'exploration est plus complexe.

Mise au point sur les plaies de la main: Plaies main Anne Sophie

mercredi 7 juin 2017

Une complication rare après injection de gadolinium: à propos d'un cas...

RP post gadolinium (T+2h)
Nous présentons ici le cas d'une homme de 77 ans, ayant pour principal antécédent un AVC quelques années plus tôt, pour lequel il n'avait pas gardé de séquelles. Lors de son admission aux urgences pour suspicion de récidive d'AVC au réveil (déficit du membre supérieur gauche), il va rapidement bénéficier d'un IRM avec injection de Gadolinium (Gadobutrol). De retour d'IRM quelques minutes après l'examen, il va développer une détresse respiratoire qui s'avèrera fatale en quelques heures.
Nous revenons sur ce cas et présentons une brève revue de la littérature qui ne rapporte que quelques cas similaires de par le monde depuis à peine 5 ans.

SDRA post-gadolinium: Gadolinium adverse effect

Article paru dans les annales françaises de médecine d'urgence: Article AFMU

vendredi 19 mai 2017

Cas clinique accident de plongée en apnée

Les accidents de plongée en bouteille sont bien connus des urgentistes. La plongée en apnée est réputée moins dangereuse mais il ne faut pas méconnaître certains accident comme la syncope hypoxique. Celle-ci survient souvent chez des plongeurs ou chasseurs en apnée, bien entrainés et en pleine forme. Nous présentons ici le cas d'un homme de 39 ans, passionné de plongée en apnée qui a présenté une syncope à la remontée d'une plongée à 15m de profondeur. Secouru par deux amis plongeur qui étaient à proximité, il ne doit sa survie qu'à la présence d'esprit de ses amis qui l'ont extrait de l'eau et lui ont pratiqué du bouche à nez.
Cas clinique: Syncope hypoxique en plongée en apnée

Mémoire sur les accidents de plongée en apnée:Mémoire accidents de plongée en apnée

mardi 22 novembre 2016

Ventilation et Intubation en urgence pour les nuls

Ventilation non invasiveL'une des fonctions vitales souvent responsable d'une situation de détresse est la respiration. Cette défaillance peut avoir plusieurs origines qu'elle soit pulmonaire (pneumopathie, décompensation de BPCO, embolie pulmonaire) ou qu'elle soit d'origine cardiaque comme dans l'oedème aigu du poumon cardiogénique.
Le Dr Coutant nous présente ici les modalités de prise en charge d'une détresse respiratoire dont le premier but est de restaurer une oxygénation correcte afin d'éviter l'hypoxie tissulaire. Différentes techniques d'oxygénation d'abord, puis de ventilation sont à notre disposition allant de la moins invasive (VNI et CPAP) à la plus invasive (Ventilation contrôlée sous respirateur). Cette dernière mesure suppose l'intubation du patient.

Voici donc un passage en revue des différentes techniques dont nous disposons pour améliorer la fonction respiratoire de ces patients:Ventilation & Intubation en urgence

jeudi 17 novembre 2016

La gybsothérapie pour les nuls, leçon n°1 la manchette scaphoïde:

Manchette Scaphoide

Pour faciliter vos premiers pas comme gybsothérapeutes (c'est le nom savant de ceux qui confectionnent les plâtres et résines), voici une série de vidéos qui vous montrent quelques astuces pour bien réussir vos appareils en résine. Rappelez vous qu'une résine bien faite aura d'autant plus de chance d'être bien tolérée et bien acceptée par votre patient, sans parler du côté artistique du métier. De la pose du jersey à la pose des bandes de résines, c'est une succession de tâches qui doivent être réalisées dans les règles de l'art. Alain Kéravis (BSN médical) nous présente ici la meilleure façon de s'y prendre.

Cette première séquence vous montre comment poser le jersey d'une manchette dans le cas d'une fracture du Scaphoïde:


Cette deuxième séquence vous montre comment poser la première bande de résine:


Enfin cette dernière séquence vous montre comment poser la 2ème et dernière bande de résine:

mardi 15 novembre 2016

Réparer les vivants, Samedi 3 décembre à 21h à Carantec

Réparer
les vivants

lundi 14 novembre 2016

Le cas clinique de la semaine, un traumatisme crânien utile...

Ce petit cas clinique pour ébuter la semaine: ce patiente de 78 ans, sans antécédent particulier, consulte pour un syndrome confusionnel depuis 8 jours survenu au décours d'un traumatisme crânien d'allure bénigne. C'est en effet après avoir reçu le coffre de sa voiture sur le sommet du crâne il y a une semaine, que son épouse a constaté que son mari présentait des troubles. Lui, ne se plaint de rien de particulier mais il reconnait qu'il a du mal à trouver son chemin pour rentrer chez lui depuis quelques jours. Le patient décrit quelques céphalées postérieures droites mais pas de nausées. L'examen clinique ne retrouve pas de signe déficitaire. La suite en suivant ce diaporama...Cas clinique TC

samedi 12 novembre 2016

Douleur thoracique aux urgences

DTMotif très fréquent de consultation aux urgences, le diagnostic étiologique d'une douleur thoracique doit d'abord éliminer un syndrome coronarien aigu. L'infirmière d'accueil qui reçoit le patient doit alors réaliser un ECG sans tarder et le montrer aussitôt à un médecin du service des urgences. Selon que celui-ci montre ou non des anomalies en rapport avec un possible SCA, le patient sera ou non installé immédiatement en zone de soin pour un examen médical. La démarche diagnostique est relativement bien codifiée et ne présente pas de difficulté en cas de douleur thoracique typique avec un ECG perturbé. La situation est plus compliquée si l'ECG ne permet pas de trancher. Il ne faut pas méconnaître 3 diagnostics différentiels que sont la péricardite, l'embolie pulmonaire et la dissection aortique. Dans tous les cas, le dosage répété de la troponine (H3, H6, voire H12) et la répétition des ECG permettront d'écarter ou de confirmer le SCA.

Nous présentons ici un diaporama rappelant la démarche diagnostique devant une douleur thoracique aux urgences:douleur thoracique aux urgences

vendredi 11 novembre 2016

Du bon usage des tests biologiques

biologieL'usage des examens biologiques fait partie intégrante du raisonnement clinique en médecine d'urgence. Le développement des techniques de laboratoire et l'avènement de nouveaux tests biologiques permet d'obtenir de plus en plus de résultats biologiques qui sont sensés faciliter la démarche diagnostique. Pourtant ce n'est pas toujours le cas et il est parfois des situations cliniques rendues plus complexes par le résultat d'un test biologique. C'est notamment le cas lorsque celui-ci a été demandé sans motivation, c'est à dire sans intégration dans une démarche diagnostique réfléchie. Comment interpréter un taux de troponine élevé s'il n'a pas été au préalable demandé pour vérifier l'origine coronarienne d'une douleur thoracique par exemple? C'est ce que l'on appelle la probabilité pré-test, qui est l'étape indispensable avant toute demande d'examens complémentaires, qu'ils soient biologiques ou d'imagerie. Enfin il est intéressant de connaître les coûts des examens prescrits même s'ils ne sont pas directement facturés au patient (ça viendra peut-être un jour...), par exemple le "bilan des 3T" revient environ à 30€, multiplié par le nombre de patients bénéficiant chaque jour d'un bilan...

Le diaporama suivant rappelle les étapes indispensables à une prescription réfléchie et pertinente d'examens biologiques. Les caractéristiques statistiques d'un test (sa sensibilité et sa spécificité) doivent également être connues avant d'interpréter un résultat biologique pour éviter des conclusions erronées:Examens biologiques

Mise au point sur l'embolie pulmonaire

angioscanner EPLe diagnostic d'embolie pulmonaire reste l'un des plus difficile pour le médecin urgentiste. Malgré l'apparition de nouveau tests biologiques comme les DDimères dans les années 1990 et la généralisation de scores de probabilité clinique standardisés comme le score de Wells ou de Genève, aucun examen n'est suffisamment sensible et spécifique pour éliminer ou poser à lui seul de diagnostic d'EP. Le raisonnement clinique doit donc suivre une démarche systématique et rigoureuse afin de ne pas passer "à côté" du diagnostic, et ce d'autant plus que la prévalence de la maladie diminue fortement dans les pays dits développés.
Reste qu'en suivant cette démarche, on arrive à limiter les indications de l'angioscanner thoracique. Ainsi dans près d'un cas sur deux, les patients à risque faible ou intermédiaire pourront se passer de l'angioscanner grâce à un dosage de DDimère inférieur au seuil de positivité. Des études plus récentes ont montré, qu'après 50 ans, un seuil adapté à l'âge du patient (âge X 10) permettait d'éliminer le diagnostic d'EP chez 30% de ces patients.

Nous vous proposons ici un diaporama du Dr Grégoire Le Gal rappelant cette démarche diagnostic assez exemplaire: Embolie Pulmonaire

Pour terminer, voici 2 ECG de patientes présentant une embolie pulmonaire. Notez la présence d'un bloc de branche droit et d'un aspect SI QIII sur les 2 tracés, deux signes électriques non spécifiques mais assez évocateurs dans ce contexte.

  1. La première est une femme de 68 ans admise pour dyspnée évoluant depuis 8 jours en s'aggravant avec persistance d'une fièvre à 38° malgré un traitement antibiotique. L'angioscanner montrera une EP bilatérale massive.ECG EP bilatérale massive
  2. La deuxième est une femme de 35 ans, fumeuse sous pilule, admise pour douleur thoracique droite brutale dans la soirée. A noter l'absence de tachycardie avec FC 70/min. L'angioscanner montrera une EP segmentaire et sous-segmentaire bilatérale.ECG EP bilatréale

mardi 11 octobre 2016

Le soin relationnel dans l'urgence préhospitalière

Emmanuel Piau & René
En faisant une recherche sur le web, je suis tombé un peu par hasard sur ce mémoire de fin d'étude d'un jeune infirmier, Emmanuel Blanchard. Son travail porte sur la dimension relationnelle en médecine d'urgence préhospitalière, sujet que j'ai trouvé suffisamment intéressant pour vous le faire partager.
Bonne lecture.

Soin relationnel et urgence préhospitalière

Pour les fans de photographie N&B je vous conseille le site d'Emmanuel Piau où vous pourrez découvrir notre Dr René et bien d'autres...

http://www.emmanuelpiau-birdseye.fr...

- page 2 de 3 -