biologieL'usage des examens biologiques fait partie intégrante du raisonnement clinique en médecine d'urgence. Le développement des techniques de laboratoire et l'avènement de nouveaux tests biologiques permet d'obtenir de plus en plus de résultats biologiques qui sont sensés faciliter la démarche diagnostique. Pourtant ce n'est pas toujours le cas et il est parfois des situations cliniques rendues plus complexes par le résultat d'un test biologique. C'est notamment le cas lorsque celui-ci a été demandé sans motivation, c'est à dire sans intégration dans une démarche diagnostique réfléchie. Comment interpréter un taux de troponine élevé s'il n'a pas été au préalable demandé pour vérifier l'origine coronarienne d'une douleur thoracique par exemple? C'est ce que l'on appelle la probabilité pré-test, qui est l'étape indispensable avant toute demande d'examens complémentaires, qu'ils soient biologiques ou d'imagerie. Enfin il est intéressant de connaître les coûts des examens prescrits même s'ils ne sont pas directement facturés au patient (ça viendra peut-être un jour...), par exemple le "bilan des 3T" revient environ à 30€, multiplié par le nombre de patients bénéficiant chaque jour d'un bilan...

Le diaporama suivant rappelle les étapes indispensables à une prescription réfléchie et pertinente d'examens biologiques. Les caractéristiques statistiques d'un test (sa sensibilité et sa spécificité) doivent également être connues avant d'interpréter un résultat biologique pour éviter des conclusions erronées:Examens biologiques