RCP nourrissonContrairement à celui de l'adulte, l'arrêt cardiaque de l'enfant et du nourrisson survient le plus souvent suite à une hypoxie tissulaire (noyade, obstruction des voies aériennes). Les recommandations concernant la prise en charge initiale d'un arrêt cardiaque chez l'enfant diffèrent donc de celle de l'adulte.
Il est ainsi recommandé de réaliser 5 insufflations initiales (au bouche à bouche ou mieux au BAVU) avant de débuter la réanimation cardio-pulmonaire. Cette RCP doit se faire selon une séquence de 15/2 (15 compressions thoraciques et 2 insufflations) en présence de 2 sauveteurs.
La place du défibrillateur est moins déterminante que chez l'adulte, étant donné la rareté des rythmes choquables (FV ou TV) chez l'enfant. En présence d'une TV ou d'une FV, il faut disposer d'un défibrillateur avec réducteur d'intensité + électrodes pédiatriques et délivrer un choc de 4 joules/Kg.
En ce qui concerne les drogues, comme chez l'adulte, c'est l'Adrénaline à la dose de 10 gamma/Kg (0, 01mg/Kg) qui doit être administrée souvent en intra-osseux faute de disposer d'une voie veineuse périphérique immédiatement. Cette posologie nécessite une dilution de l'Adrénaline à 1mg dans 9ml de NaCl (soit 0,1mg/ml) et des injections de 0,1ml/Kg de poids. En dessous de 10Kgs de poids il faut donc utiliser une seringue à insuline graduée de 0,1 en 0,1ml. L'intubation se fera préférentiellement par voie oro-trachéale avec une sonde à ballonet adaptée à l'âge de l'enfant selon la formule (Age/4 + 3,5). Pour les nourrissons de moins de 2 an, la taille varie de 3 à 4 selon l'âge et le poids.

Ci-joint une présentation concernant l'arrêt cardiaque de l'enfant et du nourrisson ainsi qu'un article récent sur la mort inattendue du nourrisson paru en mai 2018.


Vous pouvez également visionner cette vidéo Youtube sur la réanimation d'un nourrisson dans un service de pédiatrie (Sorbonne Université): https://www.youtube.com/watch?time_...

Afin de maintenir vos compétences, inscrivez-vous aux prochaines formations "simulation in situ" sur la réanimation pédiatrique proposées tous les ans par le CHEM