Anatomie des coronaires

ECG tronc commun

Voici l'ECG d'un homme de 67 ans (cliquez sur le lien ci-dessus) admis aux urgences pour une douleur très atypique évoluant depuis 16h. Le patient a comme facteur de risque un tabagisme sevré et une surcharge pondérale. Il ne prend aucun traitement médical. Devant la persistance de la douleur le patient se décide à venir aux urgences quelques heures plus tard.
L'ECG 12 dérivations montre un sus-décalage du segment ST en V1 et AVR avec des ondes T négatives de V4 à V6 et en territoire inférieur (D2 et AVF). Le dosage des troponines confirmera qu'il s'agit bien d'un syndrome coronarien aigu. L'évolution va être marquée par un passage en fibrillation ventriculaire réfractaire et prolongé pendant près d'une heure malgré plusieurs chocs électriques externes et administration de Cordarone. Après avis des cardiologues il va bénéficier d'une thrombolyse per-ACR qui ne va malheureusement pas permettre un retour d'une activité cardiaque. Finalement le patient va décéder après une heure et demi de réanimation.
L'ECG de ce patient est typique d'une occlusion du tronc commun de la coronaire gauche. Cet aspect de sus-ST en AVR (et V1) est caractéristique de ce syndrome coronarien gravissime qui se complique très souvent d'un arrêt cardiaque par fibrillation ventriculaire. Le seul traitement étant l'angioplastie en urgence voire la chirurgie par pontage. Ce qui est particulier dans ce syndrome c'est la discrétion des signes électriques qui contrastent avec l'extrême gravité de la situation car près de 75% du myocarde est alors en ischémie aigue. Il faut donc y penser devant une douleur thoracique avec sus-ST en AVR, dérivation souvent négligée lors de la lecture de l'ECG...

Ci-joint un lien vers un site sur un cas clinique de lésion du tronc commun: https://www.cardiocases.com/fr/ecg/...