Thèse Natacha
La prise en charge des embolies pulmonaires diagnostiquées aux urgences fait régulièrement l'objet de recommandations par des sociétés savantes (ESC guidelines 2014 puis 2019). Le Docteur Natacha Herman nous fait part de son travail de thèse concernant l'adéquation entre nos prises en charges et ces recommandations (étude prospective observationnelle issue de la Cohorte Edith 2016-2017). Les critères de non conformité choisis étant le choix de l'anticoagulation, la posologie, le schéma thérapeutique et l'orientation du patient selon la gravité. En tout 79 patients ont pu être inclus dans cette étude qui retrouve un taux de non conformité de 36.7%. Ce taux est cependant comparable avec d'autres études similaires. Les principales erreurs concernaient un défaut de stratification du risque (seulement réalisé dans 24% des cas), des erreurs de posologie avec un sous dosage, une faible tendance à l'usage des AOD (26.6%) et une prise en charge ambulatoire rare (16.5% alors que près de 52% des patients avaient un score sPESI=0). Même si ces "erreurs" n'ont pas eu d'impact sur la mortalité, cette étude montre qu'il y a encore des progrès à faire dans la prise en charge des embolies pulmonaires aux urgences.

Cliquez sur le lien suivant:Thèse Natacha

Pour ceux qui le souhaitent ils peuvent aussi consulter le billet du 11 novembre 2016 qui revenait sur le diagnostique d'embolie pulmonaire: /post/2016/11/11/Mise-au-point-sur-...